Skip to main content

Publié le: Aug 08, 2016 par Admin - Acorn Monte-escaliers Belgique & déposé sous Nouvelles

La catastophe du Bois du Caziez faisait 262 morts il y a 60ans.

 

Le 8 août 1956, de la fumée s'élève du Bois du Cazier situé à Marcinelle. À près d'un kilomètre sous terre un incendie s'est déclaré et gagne toute la mine où se trouvait 275 hommes ce matin-là. Des centrales de secours venues de la France et de l'Allemagne sont venue en aide au services de secours belges.

 

Très rapidement, la presses arrive sur place et des journalistes interrogent l'un des premiers rescapé ayant su sortir, cette personne s'appelle Robert Barbieux :

“ J'étais descendu à 7h pour commencer la journée”, explique-t-il au micro, “Vers 8h, des gens de 975 mètres sont descendus avec la cage. Ils nous ont averti qu'il y avait le feu et qu'il fallait remonter tout de suite. À ce moment là, un nuage de fumée est arrivé, on ne voyait absolument plus rien. On a demander la cage, elle est arrivée et nous sommes remontés. Après ça, plus rien n'est remonté.”

Aux alentours de 19h, le bilans faisait état de 7morts, 255 portés disparus et 13 rescapés, les responsables de la mine n'ont alors plus beaucoup d'espoir.

 

Qu'est ce qui a pu provoquer cet incendie? Un ouvrier encage un chariot de charbon qui n'expulse pas un wagonnet vide de l'autre côté,à 8h10.

À la suite d'un malentendu avec la surface, la cage démarre arrachant ainsi des cables électriques, un conduite d'huite et une autre d'air comprimé. ET voilà qu'alors démarre un incendie dans la mine.

 

Toute l'énergie nécessaire à été mise en place par les services de secours pour retrouver des survivants. Nombreux sont ceux qui ont risquer leur vie pour remonter des cammarades. Cette après-midi là, Angelo Galvan (surnommé “le renard du Bois du Cazier”) est descendu avec Adolphe Calicis (l'ingénieurdu corps des mines) à plus de 715 mètres sous terre. Ils retrouvent trois rescapés qui s'étaient mis à l'abri sous un chariot et ils les ont remontés à l'air libre. Après ces trois personnes ils ne retrouveront malheuresement que des cadavres.

 

Les premiers corps ont été enterrés en grandes pompes le 13 aout 1956 mais les recherches se poursuivront jusqu'au 23 août. L'attente est pénible et longue pour les familles de ces mineurs qui garderont espoir jusu'au bout.

 

Le dernier corps se trouvant à l'intérieur sera remonté en décembre 1957 soit 1an et demi plus tard. En tout, cet accident aura fait 262 morts de plus de 12 nationalités différentes mais majoritairement des italiens. 

« Retour au Blog